Consommation alimentaire

Origin’Info, un nouveau logo pour vous informer de l’origine des produits alimentaires transformés

Publié le 31 mai 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Un logo, pouvant être bleu ou noir, fera son apparition à partir de l’été 2024 sur l’emballage de certains produits transformés (pizzas surgelées, plats préparés, yaourts aromatisés aux fruits…). Il servira à indiquer, entre autres, l'origine des principales matières agricoles entrant dans la composition d'un produit. Ce nouveau dispositif ne sera pas obligatoire ; il reposera sur le volontariat des industriels.

Le logo Origin’Info, dont l'affichage sera déployé progressivement à partir de cet été sur des produits transformés, pourra être présenté sous 3 formats :

  • un premier avec une liste des principales matières agricoles du produit et leur pays d'origine ;
  • un deuxième où s’ajoute à la liste une indication du lieu où le produit a été transformé (lieu représenté par une petite usine) ;
  • un troisième où la liste est cette fois complétée par un graphique en forme de camembert, représentant la part relative de chaque pays dans la composition du produit.

Dans le cadre d’Origin’Info, il faut avoir à l’esprit la distinction qui existe entre « ingrédients » et « matières premières agricoles ». Les marques qui ont fait le choix d’adhérer au dispositif devront indiquer la provenance des matières premières agricoles des principaux ingrédients du produit. Par exemple, pour un plat préparé de pâtes à la bolognaise :

  • la farine est un ingrédient entrant dans la composition des pâtes ;
  • le blé est la matière première agricole qui compose cette farine.

Il sera donc indiqué sur l’étiquette Origin’Info la provenance du blé, ainsi que celle des tomates et du bœuf (les matières premières agricoles des autres principaux ingrédients des pâtes à la bolognaise).

Infographie - Logo n°1
Illustration - Logo n°1
Illustration

Ouvrir l’image dans une nouvelle fenêtre

Infographie - Logo n°2
Illustration - Logo n°2
Illustration

Ouvrir l’image dans une nouvelle fenêtre

Infographie - Logo n°3
Illustration - Logo n°3
Illustration
Crédits : Ministère de l’Économie et des Finances

Ouvrir l’image dans une nouvelle fenêtre

À noter

Dans le cadre du dispositif Origin’Info, les marques ne pourront pas indiquer une origine supranationale (par exemple « Union européenne »), sauf si le nombre de pays d’origine est supérieur ou égal à 4. L’origine supranationale indiquée devra alors être une zone géographique identifiable, par exemple un continent.

Comment seront présentées les informations de provenance ?

Les marques pourront choisir de donner les informations de provenance des matières premières agricoles :

  • directement sur l’emballage du produit, avec l'apposition du logo Origin'Info dans un des 3 formats ;
  • sur l’étiquette électronique qui est mise en place devant le produit dans les rayons des magasins ;
  • via un QR Code (présent sur l'emballage du produit) que vous devrez scanner avec votre téléphone portable ;
  • sur le site de courses en ligne des enseignes mettant en vente le produit.

À noter

Le dispositif Origin’Info sera dans un premier temps appliqué à titre expérimental. Un bilan sera effectué au cours du premier semestre 2025 afin de déterminer si des ajustements sont nécessaires.

Pour l'instant, 82 marques ont adhéré à la charte du dispositif.

Rappel

Un avis émis par le Conseil national de la consommation en septembre 2021 recommandait de renforcer les dispositifs d’indication de l’origine des produits alimentaires, afin que cette information soit plus claire et compréhensible pour les consommateurs, sans les induire en erreur (par exemple, lorsqu'un drapeau français est présent sur un emballage alors qu’aucun ingrédient du produit ne vient de France). Une phase de consultation de 2 mois a été mise en place en mars 2024 pour établir un cahier des charges ainsi qu’un logo pour le dispositif Origin’Info : différents acteurs du secteur agro-alimentaire y ont participé, avec l'appui du ministère délégué chargé des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation.